Date

Îlot mixte Porte de Saint-Ouen

2017

Mixte

Paris

Par sa programmation hybride mêlant hôtellerie, bureaux, ateliers… Le projet 17&CO redensifie l’avenue de Saint-Ouen et ambitionne de devenir un pôle de destination en lien avec les Puces.
En recréant les alignements nécessaires à la structuration du site, il nous permet d’adresser les rez-de-chaussée sur rue afin d’activer l’espace public. L’enjeu est aussi d’ouvrir l’îlot : la forme urbaine a été pensée en rapport direct avec la barre de logements pour la valoriser et la désenclaver.
La parcelle, dont la géométrie trapézoïdale permet d’aménager des terrasses généreuses en façade ouest, est rendue poreuse par des traversées, des ouvertures, des espaces publics et semi publics partagés à rez-de-chaussée mais aussi dans la hauteur. Jusque sur les toits où sont aménagés un sky bar, une salle de sport et une serre événementielle.
Bâtiment signal réversible, la tour de karaoké ponctue la « séquence publicitaire » du BP, symbole de la fête et du son qui trouvent difficilement leur place dans le tissu urbain classique.
Enfin, le projet qui conserve les 500 places du parking existant, accueille un pôle de mobilité multi-service basé sur un service de conciergerie qui adapte le mode de déplacement en relais de la voiture individuelle : mise à disposition de vélos, voitures partagées, stationnement mutualisé.

Lieu
Avenue de la Porte de Saint-Ouen, Paris 18
Programme
Bureaux, hôtel, coliving, auberge de jeunesse, commerces, karaoké, pôle de mobilité
Maîtrise d’ouvrage
BNP Paribas Real Estate
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Juliette Chourrout et Benoît Fiton chefs de projet), Terrell (structure), Le Sommer (HQE), Mugo (paysagiste), Plateau urbain (opérateur préfiguration)
Surfaces
18 000 m² SHON (bureaux 8 800 m², hôtel 3 700 m², auberge et coliving 4 700 m², karaoké 600 m²)
Calendrier
début des travaux 2019

Ville de Yennenga, Burkina Faso

2017

Urbanisme

Burkina Faso

Yennenga est une princesse burkinabé. Elle donne son nom à la future ville construite à 15 km de Ouagadougou. Un concours international a désigné lauréat notre groupement composé de cinq studios d’architecture, d’urbanisme et de paysage français et un burkinabé. Ensemble, nous avons imaginé le centre-ville et son développement autour du boulevard principal, soit 750 000 m² répartis sur 110 hectares, comptant de nombreux parcs. Dans un contexte climatique et démographique tendus, c’est la terre qui dessine le projet, déployé autour d'une coulée verte révélant la flore et la topographie locales. Sur ce site de vaste plaine balayée par un climat sahélien, la ville s'élève au nord face à l'harmattan, vent sec chargé de poussière. Au sud, son implantation se fait parcimonieuse, car la cité y est rafraîchie par les vents doux et humides de la mousson. La maîtrise des vents, l'exploitation de l'énergie solaire, la récupération d'eau grâce aux pièges à rosée ou l'usage de matériaux locaux pérennes ont vocation à faire de Yennenga une ville autonome en énergie.

Lieu
Ouagadougou, Burkina Faso
Programme
ville de 80 000 habitants (bureaux, logements, hôtels, parcs, équipements)
Maîtrise d’ouvrage
CGE
Équipe
Architecture Studio, Arcade, Beckmann n’Thépé, Coldefy, Hardel Le Bihan (architectes associés), Philippe Niez Studio (paysagiste)
Surfaces
110 ha, 750 000 m² SDP
Calendrier
en études. Concours international, projet lauréat mars 2017

Tour RHV, Dakar

2015

Bureau

Sénégal

Notre proposition consiste en un bâtiment de bureaux offrant des espaces de travail confortables et lumineux aux futurs utilisateurs, des espaces ouverts sur la Ville ; mais aussi un nouveau repère urbain symbole de modernité et de respect de l’environnement. Le choix de la hauteur (110 mètres) répond à ce double objectif : l’élancement de la tour donne aux plateaux de bureaux une profondeur idéale pour l’éclairement naturel et des vues lointaines sur la presqu’île et l’océan. Il rend d’autre part le bâtiment visible depuis la corniche, le plateau et le port. Les nombreux buildings qui forment la skyline actuelle de Dakar (BCEAO, Fahd, Faycal, Kébé, Peytavin, Hôtel Indépendance…) datent pour la plupart des années 60-70. Il nous semblait pertinent qu’un bâtiment de grande hauteur, contemporain et emblématique, participe de ce panorama architectural, comme un symbole du renouveau urbain et économique de la capitale.
Les façades, fermées par des menuiseries aluminium hauteur d’étage, sont protégées du rayonnement solaire par de profondes tablettes en béton intercalées tous les 1,2 mètres, dont l’ombre portée nous permet d’éviter le recours à la climatisation, coûteuse et source de pollution. Ce système permet l’utilisation de vitrages clairs pour une grande transparence et des vues vers le grand paysage de la presqu’île et de l’océan, cadrées à l’horizontale.

Lieu
Allée Delmas, Dakar, Sénégal
Programme
tour de bureaux
Maîtrise d’ouvrage
Amsa Reality, Redman (MOD)
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Arnaud Neveu chef de projet), EVP (structure), Elioth (HQE, façades)
Surfaces
17 000 m²
Coût
18 M€
Calendrier
finaliste concours décembre 2015

Tour Montparnasse Nouvelle AOM

2016

Mixte

Paris

Nouvelle AOM est le collectif créé en juin 2016 pour répondre au concours international Demain Montparnasse. Issue de l’association des fondateurs de trois agences d’architecture parisiennes (Franklin Azzi, Chartier Dalix et Hardel Le Bihan), c’est une entité nouvelle, indépendante. Trois agences associées, parce que la Tour Montparnasse méritait une signature collective, et qu’elle devait être le reflet d’identités multiples. Son nom fait d’ailleurs référence à l’AOM, groupement historique des concepteurs de la Tour construite en 1973 : « L’agence architecturale pour l’opération Maine-Montparnasse » de Eugène Beaudoin, Urbain Cassan, Louis-Gabriel de Hoÿm de Marien et Jean Saubot. Les architectes de Nouvelle AOM sont de la génération de la Tour, ont grandi dans le quartier, ils l’ont aimée. En octobre 2016, finalistes parmi 700 candidatures, ils rassemblent une cinquantaine de collaborateurs pour créer au 44e étage de la Tour elle-même un laboratoire de conception et de recherche, de production de maquettes in situ, pour travailler en collectif le projet de Tour dont ils rêvaient à Montparnasse.

www.nouvelle-aom.com

Lieu
33, avenue du Maine, Paris 15
Programme
métamorphose de la Tour Montparnasse. Bureaux, ruche d’activités ouverte au public, commerces, hôtel, jardin suspendu, restaurants, club de sport, observatoire panoramique, sky bar, serre agricole
Maîtrise d’ouvrage
EITMM
Maître d’ouvrage délégué
Woodeum
Équipe
Nouvelle AOM (Franklin Azzi, Chartier Dalix, Hardel Le Bihan), Setec (BET), Tess (façades), Elioth (HQE), Lamoureux acoustique (acoustique), (structure), GV Ingénierie (économiste), 8’18’’ (éclairage)
Coût
300 M€
Calendrier
en études. Concours international 2017, projet lauréat, livraison 2024

Surélévation Delbet

2006

Logement

Paris

Au départ, un petit immeuble modeste (deux étages sur rez-de-chaussée, une façade d’inspiration Art Déco, 150 m² de COS résiduel) et un client, habitant les 50 m² du dernier étage, ne s’intéressant pas particulièrement à l’architecture contemporaine mais qui va se lancer dans l’aventure de la maîtrise d’ouvrage car la pression immobilière ne laisse pas d’alternative à l’extension de sa famille intra muros. Puis vient la rencontre d’un architecte voyer nouvelle génération, celle du PLU qui affirme « la possibilité d’exprimer une création architecturale contemporaine, sur les bâtiments existants, comme sur les bâtiments à construire ». Un dialogue constructif s’établit. Nous travaillons les deux nouveaux étages comme une toiture zinc pour ne pas ajouter un nouvel élément à la façade qui possède déjà un couronnement et deux types d’enduit. Le volume est décomposé pour respecter un équilibre d’échelle avec l’existant, pour trouver des respirations, des apports de lumière naturelle et des vues transversales, sans sortir du gabarit. Les volontés du client coïncident avec les nouvelles cibles HQE : plantation des redans et végétalisation des façades, éclairage naturel, maintien de l’habitabilité du 2ème étage pendant les travaux et construction sèche.

Lieu
Paris 14
Programme
surélévation de 2 niveaux et réhabilitation de l’étage existant
Maîtrise d’ouvrage
privé
Surfaces
135 m² (extension 85 m2)
Coût
300 000 €
Calendrier
livraison 2006
Matériaux
bois (structure), zinc
Certifications
HQE

Surélévation Daumier

2009

Logement

Paris

Le projet consiste à surélever de deux niveaux une maison de ville datant des années 1950 et composée de deux étages existants. Afin d’éviter l’aspect massif du volume de la surélévation, nous utilisons un bardage en caillebotis d’aluminium de différentes densités. Cette seconde peau ajourée unifie et distingue l’extension. Elle intègre toutes les fonctions de l’enveloppe (bardage, volets, garde-corps) limitant ainsi l’addition d’autant d’éléments sur un existant de style rationaliste. La surélévation apparaît comme un simple couronnement qui met en valeur la base, ne laissant que deviner les chambres qu’elle abrite.

Lieu
Paris 16
Programme
surélévation de 2 niveaux
Maîtrise d’ouvrage
privé
Surfaces
80 m² SHON + terrasses
Coût
340 000 €
Calendrier
livraison 2009
Matériaux
panneaux de bois (structure), aluminium (caillebotis de façade)
Certifications
HQE

Sport et logements, Paris 

2017

Mixte

Paris

« Le sport, la nature et le bois », lauréat du concours Inventons la Métropole du Grand Paris en octobre 2017, est un projet de reconquête urbaine, inscrit dans la transformation du boulevard périphérique. Pour répondre à l’enchevêtrement anarchique d’infrastructures et de constructions de natures différentes, il concilie multiplicité des programmes avec simplicité volumétrique et sobriété architectonique. Il crée une respiration visuelle pour « poser » le rapport du passant à la ville, afin que la Porte Brancion devienne un vrai lieu, urbain et humain.
Les trois bâtiments de logements étudiants, résidence pour jeunes travailleurs et équipement sportif, dialoguent ensemble pour recréer, dans un schéma orthogonal classique, une forme d’intériorité qui sert de base à un espace public de qualité, praticable et apaisé. Interface métropolitaine multi-orientée, l’architecture, ouverte, dialogue avec son environnement en rendant visibles les usages collectifs à l’intérieur des bâtiments.

Lieu
Porte Brancion, Paris 15 - Vanves
Programme
logements étudiants, résidence jeunes travailleurs PLAI, équipement sportif, commerces, agriculture urbaine, parking 25 places
Maîtrise d’ouvrage
Woodeum SAS. Gecina exploitant logements étudiants, RIVP exploitant résidence jeunes travailleurs, Le Five exploitant salles de foot à 5
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Clément Bertin chef de projet), Terrell (structure), Pouget Consultants (BET HQE), Le Sommer Environnement, Aïda (acoustique), Plateau Urbain, Cultures en ville
Surfaces
10 575 m²
Calendrier
concours lauréat octobre 2017. Démarrage des travaux début 2019
Matériaux
bois (structure, plafonds et cloisons séparatives), tôle anodisée, céramique émaillée, verre
Certifications
Bâtiment bas carbone BBCA, Plan Climat de la Ville de Paris

Siège du groupe Le Monde, Paris

2014

Concours

Paris

Le Monde souhaitait s’installer dans un édifice susceptible de tenir au cœur de Paris une place analogue à celle qu’occupe le quotidien du soir dans le paysage médiatique français. Ce bâtiment devait donc être un repère et un observatoire, donner du sens à la Ville qui l’accueille, et permettre en retour d’avoir sur elle et sur le monde un point de vue singulier et exigeant. Le site profitant d’une visibilité exceptionnelle, le projet devait d’abord mettre en valeur ses qualités métropolitaines. Sa volumétrie agit ici comme un révélateur de la topographie complexe du site et de la richesse du patrimoine architectural environnant. Mais c’est avant tout depuis les salles de rédaction, du dedans vers le dehors, que nous avons souhaité offrir aux femmes et aux hommes qui font chaque jour Le Monde un cadre qui les stimule. Un bâtiment dans lequel l’information circule sans entrave, où la réflexion puisse se construire dans la sérénité. Un havre protecteur pour les journalistes, propice aux débats, tout en devenant un lieu ouvert aux acteurs de la vie politique, économique et culturelle, comme aux lecteurs des différents titres du groupe.

Lieu
avenue Pierre Mendès France, Paris 13
Programme
Construction d’un immeuble tertiaire
Maîtrise d’ouvrage
Groupe Le Monde
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes, EVP (structure), Sylva Conseil (bois), Elioth (HQE, façades), Atec (économie), Piet Oudolf (paysage), C. Sandison (artiste)
Surfaces
20 000 m²
Coût
40 M€
Calendrier
concours 2014-2015, projet finaliste
Matériaux
béton, façade métallique en aluminium anodisé
Certifications
NF Bâtiments tertiaires – Démarche HQE - Certivea

Siège du Crédit Agricole

2013

Bureau

La Rochelle

Lieu
Parc technologique de Lagord, La Rochelle 17
Programme
bureaux du Groupe Crédit Agricole
Maîtrise d’ouvrage
Groupe Crédit Agricole
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes, Philippe Niez paysagiste
Surfaces
20 000 m²
Calendrier
concours 2013 (projet non retenu)
Certifications
RT2012

Siège de PAP Paris

2010

Bureau

Paris

L’immeuble de bureau déroule ses différents niveaux sur un site complexe. La variété de ses espaces, terrasses, orientations et ambiances est à l’image de la richesse du site, qu’il prend soin de révéler. Chaque niveau se courbe ou s’infléchit en fonction de la pente, des gabarits ou des ouvertures visuelles vers la Seine au nord, vers Jussieu à l’est, et vers l’Hôtel Lebrun à l’ouest.
Afin d’amincir sa silhouette et de dégager une perspective sur le parvis de l’hôtel particulier, nous avons réduit le pas d’étage courant à 3,35 m, mesure qui nous permet aussi de créer un 7ème niveau, mais aussi d’aménager l’accès aux bureaux du côté noble et privé de la parcelle (parvis), et de désenclaver l’espace vert situé derrière l’hôtel. L’accès au commerce se fait à l’opposé, sur le carrefour, pour préserver un linéaire maximum de vitrine le long de la voie publique. Le dernier segment de façade (ouest) est en double hauteur afin de prolonger le rez-de-chaussée sur la partie haute de la rue du Cardinal Lemoine et d’assurer la continuité du socle commercial. Les retraits sont aménagés en terrasses successives, espaces extérieurs partagés à différents niveaux. Les vitrages toute hauteur très performants donnent aux façades un maximum d’apport de lumière naturelle.

Lieu
45, rue du Cardinal Lemoine Paris 5
Programme
bureaux et commerce
Maître d’ouvrage promoteur
Sodearif
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes, Arcoba (exé), Ceba (structure), Beming (fluides), Joseph Ingénierie (façades), Impedance (acoustique), Legendre (entreprise générale)
Surfaces
5 300 m² (bureaux 5 000 m² ; commerces 300 m²)
Coût
12,4 M€
Calendrier
livraison 2010
Matériaux
structure béton armé, façades aluminium thermolaqué, menuiseries aluminium
Certifications
THPE Cref - 20%. NF Bâtiments tertiaires

Siège de GCC

2015

Bureau

Les Mureaux (78)

Lieu
Les Mureaux (78)
Programme
bureaux et parkings
Maîtrise d’ouvrage
GCC
Équipe
en association avec Atelier Silva Landscaping (paysagiste)
Surfaces
6 339 m² (extension 85 m2)
Coût
10,5 M€
Calendrier
concours 2015, projet non retenu

Résidence hôtelière, Paris

2017

Équipement

Paris

Dans une zone en restructuration urbaine profonde le long du boulevard périphérique, le projet s’inscrit dans l’aménagement de ZAC porté par les urbanistes TVK et Michel Guthmann et déroule littéralement une longue onde métallique de façade sur la future place Pouchet.
Notre proposition architecturale répond à trois enjeux : l’articulation d’une diversité d’espaces et d’échelles a priori difficiles à faire cohabiter ; le respect des vues et l’intimité des habitants de la barre de logements sociaux à l’arrière de la parcelle ; et la réduction de la réverbération acoustique sur la place publique.

La forme du bâtiment signal, en pointe côté boulevard périphérique, matérialise la présence de la place en contrebas tout en maintenant un niveau bas par égard pour les logements de la barre Borel. La volumétrie du bâti limite la proximité entre les deux entités, par un effet d’enroulement et un désépaississement là où les façades sont les plus proches : à partir du R+4, les chambres ne donnent plus sur les logements.
La façade contribue au confort urbain grâce à l’onde métallique de son bardage qui difracte le bruit des véhicules, tout en apportant un peu de souplesse et de volupté dans cet univers périurbain.
En cas de changement d’affectation, il sera simple de réaménager les étages en grands plateaux libres, les refends séparatifs entre les chambres étant réalisés en cloisons.

Lieu
Rue Hélène et François Missoffe, Paris 17
Programme
résidence hôtelière 148 chambres avec kitchenette, hall-réception, salle de petit déjeuner, spa-hammam, fitness, parking 53 places
Maître d’ouvrage promoteur
Groupe Duval
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Magali Lamoureux chef de projet), MOX (maîtrise d’œuvre d’exécution, Visa), EVP (structure), IGREC Ingénierie (fluides + économie + HQE), LASA (acoustique), Legendre (entreprise générale)
Surfaces
6 581 m² (hôtellerie 5 258 m² ; commerces 1 323 m²)
Coût
10,8 M€
Calendrier
lauréat concours 2013 ; livraison novembre 2017 avec 23 mois de chantier
Matériaux
béton, façade métallique en aluminium anodisé

Pôle d’enseignement supérieur, Paris 

2017

Équipement

Paris

Pour s’intégrer au paysage horizontal des quais, la station multi-énergie est dessinée tout en longueur, aux pieds de la Maison de la Radio à Paris. À la façon d’un bâtiment léger sur pilotis, le pôle d’enseignement supérieur conçu par Hardel Le Bihan se compose de deux plateaux suspendus, prolongés par des balcons filants en belvédère. Ceux-ci sont surmontés d’un pavillon attique ouvert sur sa toiture jardin. Le pôle offre une façade légère et transparente, rythmée par les plis du vitrage qui dialoguent avec l’onde et multiplient les angles de vue panoramique. À l’intérieur, pour porter un nouveau paradigme éducatif basé sur l’entreprenariat, ses plateaux flexibles en ossature bois accueillent diverses formes pédagogiques, dans des espaces d’enseignement et dans un incubateur qui a vocation à assurer la transition des jeunes diplômés vers la vie active, en continuité de ces plateaux. Sa conception lui permet d’atteindre au moment de sa construction la labellisation environnementale E+/C-, la plus exigeante et conforme aux ambitions bas carbone de la Ville de Paris.

Lieu
Avenue du Président Kennedy, Paris 16
Programme
Station multi-énergies, activité logistique, pôle d’enseignement supérieur, esplanade publique
Maîtrise d’ouvrage
PRD Office (enseignement), Sogaris (logistique)
AMO
Setec Organisation
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Juliette Chourrout chef de projet), Bassinet Turquin (paysagiste associé), Syvil (architecte station multi-énergie), Philippe Roux (coordinateur), Egis (BET), Elioth (HQE)
Surfaces
Pôle d’enseignement 7 500 m² (salles de cours 6 000 m², incubateur 1 500 m²)
Calendrier
Concours Réinventer la Seine, projet lauréat 2017
Matériaux
bois, verre
Certifications
E+C-. Conception bioclimatique, cogénération, système de stockage Sylfen Energy Hub

Pavillon du Chalet des Îles

2013

Équipement

Paris

Sur le lac du Bois de Boulogne, l’extension du Chalet assume le contraste des deux écritures architecturales pour mieux se fondre dans le paysage. Le pavillon de verre et de bois s’ouvre sur l’eau. Il comprend un patio planté abrité et, sur le toit, une grande terrasse qui offre une vue panoramique sur le lac. Le bâtiment est bas et léger. Une clôture végétale en azalées délimite le terrain. Les façades sont habillées d’un système de claustras brise-soleil qui fonctionnent comme des volets verticaux, l’animent et lui donnent une identité forte.

Lieu
Bois de Boulogne, Paris 16
Programme
Reconstruction de l’extension du Chalet des îles
Maîtrise d’ouvrage
commande privée
Surfaces
120 m² SHON
Coût
800 000 €
Calendrier
livraison 2013
Matériaux
bois (brise-soleil en mélèze, toiture terrasse en douglas), verre (triple vitrage)

Pavillon des expositions permanentes Cité de la Mer de Cherbourg

2018

Équipement

Cherbourg

Lieu
allée du Président Menut, Cherbourg-en-Cotentin (50)
Programme
rénovation des espaces scénographiques du pavillon des expositions permanentes
Maîtrise d’ouvrage
Ville de Cherbourg-en-Cotentin
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Benoît Fiton chef de projet), Pascal Payeur (scénographe), Tfpi (BET), Lydia Elhadad (muséographe), Patrick Hoarau (conception graphique), Soheil Ghodsy Conseil (équipements audio multimédia), Impedance (acoustique), 8’18’’ (BE Lumière)
Surfaces
1 600 m²
Coût
3,5 M€
Calendrier
concours 2014, projet lauréat. Début chantier octobre 2018. Livraison mars 2019

Maison H Paris

2013

Logement

Paris

La composition volumétrique s’inscrit dans le paysage urbain dense, s’adapte aux gabarits de la rue et à l’échelle des constructions mitoyennes, tout en respectant l’idée d’une maison de ville traditionnelle, à l’image des hôtels particuliers ou des ateliers d’artistes. Si par sa hauteur, l’édifice se rapproche plus de l’immeuble de rapport, c’est la composition des volumes en trois ensembles distincts qui permet de le lire comme une maison. Notre parti est celui d’une certaine abstraction de la matière (hétérogène alentour) au profit d’un travail sur la forme. La volumétrie s’exprime par une forme simple et épurée. Trois boîtes sont empilées les unes sur les autres et traitées avec un matériau unique (bardage en tôle acier laqué) mais avec des finitions différentes.

Lieu
Paris
Programme
maison individuelle
Maîtrise d’ouvrage
privé
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Clément Bertin chef de projet)
Surfaces
180 m² SHON + terrasses
Coût
15 M€
Calendrier
livraison 2013
Matériaux
tôle d’acier laqué (bardage), bois (menuiseries)
Certifications
BBC Cep<50 kWh/m2 SHON

Maison DDD Paris

2014

Logement

Paris

La composition volumétrique s’inscrit dans le paysage urbain dense, s’adapte aux gabarits de la rue et à l’échelle des constructions mitoyennes, tout en respectant l’idée d’une maison de ville traditionnelle, à l’image des hôtels particuliers ou des ateliers d’artistes. Si par sa hauteur, l’édifice se rapproche plus de l’immeuble de rapport, c’est la composition des volumes en trois ensembles distincts qui permet de le lire comme une maison. Notre parti est celui d’une certaine abstraction de la matière (hétérogène alentour) au profit d’un travail sur la forme. La volumétrie s’exprime par une forme simple et épurée. Trois boîtes sont empilées les unes sur les autres et traitées avec un matériau unique (bardage en tôle acier laqué) mais avec des finitions différentes.

Lieu
Paris 20
Programme
maison particulière
Maîtrise d’ouvrage
privé
Surfaces
250 m²
Coût
500 000 €
Calendrier
livraison 2014
Certifications
brique, béton

Maison dans la forêt

2012

Logement

France

Il est rare pour des architectes d'être consulté pour construire au cœur d'une forêt. L’opportunité suit la mise en vigueur d'un PLU autorisant la transformation de bâtiments agricoles en habitation. Le projet consiste à métamorphoser un ancien hangar en ruine en annexe à la gestion forestière. Le projet s'inspire de son contexte particulier qui fait que, de toutes parts, le paysage s'enroule de façon homogène en une succession de troncs plus ou moins larges et de ramages enchevêtrés. La maison n'a donc pas de façade principale, son plan n'est pas polarisé : en tous points de la pièce principale qui regroupe la cuisine, la salle-à-manger et le salon, les habitants profitent de perspectives cadrées sur la forêt environnante. Les chambres sont conçues comme des cabanes adossées aux parois intérieures de façade et de toiture, dans des volumes cylindriques qui s'apparentent à de larges troncs évidés.

Lieu
France
Programme
annexe à la gare forestière
Maîtrise d’ouvrage
privé
Équipe
en association avec Raphaël Gabrion architecte
Surfaces
220 m² SHON + terrasses
Coût
630 000 €
Calendrier
livraison 2012
Matériaux
bois de mélèze (façades et toiture)

Logements Érard Paris 

2018

Logement

Paris

Pour intégrer le bâtiment à son environnement proche, notamment aux deux immeubles mitoyens de plus faible hauteur, nous décomposons sa volumétrie et atténuons sa compacité. L’épannelage sur rue et à l’ouest, aux 6e et 8e niveaux, distingue deux volumes d’attique superposés, qui bénéficient d’une orientation ouest. Les cinq premiers niveaux sont équipés de balcons en saillie de 1 m sur rue qui participent à la composition générale de la volumétrie, dont chaque partie révèle une typologie d’appartement différente. Les espaces extérieurs habités, balcons et terrasses, servent de protection solaire efficace et de filtre d’intimité vis-à-vis du voisinage. Ils renforcent la cohérence et l’identité de l’ensemble tout en allégeant sa masse.
Pour la réalisation, nous proposons un système constructif innovant qui favorise la filière sèche et un chantier à faible nuisances. Surtout, nous donnons au bâtiment un fort potentiel d’évolution, selon une volonté chère à l’agence, qui consiste à anticiper l’obsolescence de l’enveloppe et les changements d’affectation. La structure est constituée d’une ossature en béton armé et d’un noyau de contreventement. La façade en panneaux de bois, légère, pourra facilement être modifiée ou remplacée à long terme.

Lieu
Rue Érard, Paris 12
Programme
25 logements neufs en accession et 1 commerce
Maîtrise d’ouvrage
Emerige
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Renaud Pinet chef de projet), EVP (structure), Silva Conseil (construction bois), MCH (fluides), MOX (maîtrise d’œuvre d’exécution, visa, syn)
Surfaces
2 000 m²
Coût
3,5 M€
Calendrier
en chantier. Concours 2015, livraison 1er trimestre 2019
Matériaux
Panneaux de bois (ossature des façades intégrant l’isolation), béton armé (poteaux, poutres, planchers)
Certifications
H&E 2012

Logements Westinghouse Sevran

2017

Logement

Sevran

Les terrains Westinghouse forment un vaste territoire au sud-ouest de Sevran. La requalification urbaine menée par l’agence LIN est basée sur la mixité des programmes et l’interaction entre les volumes. Notre îlot est décomposé en trois volumes (logements accession/sociaux/résidence étudiante) formant un seul corps de bâtiment et un quatrième volume carré (logements intermédiaires) de l’autre côté de la place publique.
Les volumes de logements sont connectés par des passerelles-terrasses aux vues dégagées.
Sur la voie principale, la façade en trois séquences permet de rythmer la linéarité de l’élévation. Les nombreuses césures et ouvertures laissent entrevoir les jardins de cœur d’îlot, jusqu’aux voies ferrées, et les façades intérieures travaillées avec la même écriture et le même soin que les façades sur rue.
Dans la résidence, l’accent est mis sur la diversité et la qualité des espaces partagés : terrasse à RDC, balcons communs à chaque niveau sur le cœur de l’îlot, terrasse en roof top. Le plot carré des logements intermédiaires est organisé autour d’un atrium, avec l’accès aux logements par une coursive intérieure à l’air libre. Un patio végétalisé sur le toit du socle dialogue avec la terrasse végétalisée du R+5.

Lieu
Boulevard Westinghouse, Sevran (93)
Programme
200 logements (79 en accession, 75 sociaux, 45 intermédiaires) et résidence pour 150 étudiants, logement de fonction
Maîtrise d’ouvrage
Altarea Cogedim, Crescendo
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Adriana Cavagna chef de projet), Mox (maîtrise d’œuvre phase chantier, visa), Cobatech (maîtrise d’œuvre d’exécution), Bassinet Turquin Paysage (paysage), Epdc (structure, fluides), Altia (acoustique), Mebi (économie), Btp Consultants (BC), Legendre (entreprise générale)
Surfaces
16 900 m² (accession 4 150 m², social 4 750 m², intermédiaire 2 600 m², résidence étudiante 4 400 m², commerces 1 000 m²)
Coût
21 M€
Calendrier
Livraison août 2019
Matériaux
Briques de parement, béton lasuré, tôle métallique nervurée
Certifications
NF Logements (accession), Qualitel, RT 2012 -10% (social), H&E, RT 2012 -20% (intermédiaire et résidence)

Logements sociaux Croisset, Paris

2018

Logement

Paris

À quelques pas du centre universitaire Clignancourt, l’immeuble de 63 logements s’inscrit dans une opération composée de deux immeubles d’habitation et un Resto’ U. Les volumes bâtis, articulés autour d’une porosité nord-sud, laissent passer le soleil sur le mail Francis de Croisset.
En créant un vaste cœur d’îlot orienté plein sud et une prairie sur le toit du restaurant, nous avons cherché à respecter l’esprit originel de la Ceinture verte, en phase d’extrême densification. Compacité, faille, biais à l’angle de la parcelle, notre projet réinterprète le langage architectural des HBM voisins pour améliorer le confort urbain, optimiser les surfaces habitables et offrir des façades généreusement vitrées.
Le bâtiment très compact est étiré par un travail sur une seconde peau légère qui souligne sa verticalité. Selon les principes d’une esthétique façonnée par l’usage, cette résille de balcons, d’apparence aléatoire avec son jeu de simples et doubles hauteurs, est orchestrée sur la trame rationnelle des plans d’étages. Cette disposition en quinconce anime les façades, favorise l’ensoleillement des appartements et rationnalise les surfaces de balcon. Côté jardin, la matrice du béton met en relief une façade plane grâce à un jeu d’ombre et de lumière. Ses aspérités font écho au motif dessiné par la résille des façades sur rue.

Lieu
Rue Francis de Croisset, Paris 18
Programme
ensemble de 103 logements sociaux, commerces, parking 77 places et restaurant universitaire
Maître d’ouvrage promoteur
Paris Habitat, CROUS
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Pascaline Gasc chef de projet), Gaëtan Le Penhuel & Associés (architecte mandataire, 40 logements et restaurant universitaire), ID+ (BET généraliste), RFR Elements (HQE), Fayat (entreprise générale)
Surfaces
4 538 m² SDP et 390 m² de commerces (sur un total de 9 070 m² SDP)
Coût
18,6 M€ ensemble 103 logements et restaurant
Calendrier
livré en avril 2018
Matériaux
béton coulé en place et préfabriqué (poteaux, balcons, panneaux matricés)
Certifications
H&E Profil A – Option Performance, Plan climat de la Ville de Paris

Logements rue de l’Harmonie

2012

Logement

Paris

La résidence sociale et la maison relais forment ici un même lieu d’espoir, celui d’une (ré)intégration sociale qui passe par l’accès à un logement digne. La façade sud s’inscrit dans la continuité de celles de la rue, en dessinant un léger pli pour affirmer et optimiser le décalage de nu des deux immeubles contigus. La maison existante est surélevée et réaménagée pour permettre de réaliser le programme de la maison relais et lui donner un caractère distinct. Elle profite au mieux des adossements sur les mitoyens aveugles pour conserver la respiration transversale de la parcelle.

Lieu
6, rue de l’Harmonie, Paris 15
Programme
Maison relais et résidence sociale (26 logements neufs, 14 en réhabilitation)
Maîtrise d’ouvrage
Paris Habitat
Surfaces
1 200 m²
Coût
2,4 M€
Calendrier
livraison 2012
Certifications
Neuf : THPE 2005. BBC. H&E Profil A, Qualitel. Plan Climat de la Ville de Paris. Réhabilitation : Patrimoine, H&E

Logements Pajol Paris 

2014

Logement

Paris

Le bâtiment accueille 24 logements en location libre en étages (R+6) et des locaux commerciaux à rez-de-chaussée. Tout le linéaire de façade sur la rue Pajol, l’angle et le premier tiers de façade sur la rue Neuve sont occupés par un local commercial de 140 m² qui peut être divisé en deux lots si besoin. L’autre extrémité de la façade nord (côté crèche) est occupée par un second local commercial de plus petites dimensions. Entre les deux se situe l’entrée du hall d’accès aux logements et la loge. Un petit logement est aménagé à rez-de chaussée et orienté sur le jardin. Conformément aux prescriptions du PLU, la hauteur sous linteau du rez-de-chaussée sera au moins égale à 3,20 m (hauteur sous dalle moyenne de 3,40 m).
Un noyau unique de circulation vertical composé d’un escalier encloisonné et d’un ascenseur dessert le sous-sol et les six niveaux supérieurs. Les quatre premiers abritent deux petits appartements mono orientés, un deux pièces d’angle et deux T3 traversants aux extrémités. Les 5e et 6e niveaux sont concentrés sur la rue Pajol en adossement sur le pignon du 29. Leurs retraits successifs dégagent de larges terrasses accessibles.

Lieu
31-33, rue Pajol, Paris 18
Programme
24 logements neufs et commerces
Maître d’ouvrage promoteur
SOFERIM (CPI), fonds de garantie (investisseur)
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes, Cap Structures, Innovation fluides
Surfaces
2 089 m²
Coût
2,9 M€
Calendrier
livraison 2014
Matériaux
brique

Logements et groupe scolaire, Bobigny

2018

Mixte

Bobigny

Le programme de logements de l’îlot J1 se décompose en sept bâtiments de hauteurs différentes, répartis sur le site pour répondre aux principes urbains et paysagers établis par Devillers & Associés, urbaniste de la ZAC Écocité canal de l’Ourcq. Pour conforter le statut de boulevard urbain de la Rue de Paris tout en protégeant le cœur d’îlot de ce même axe routier très fréquenté, notre projet architectural forme un front bâti suffisamment marqué tout en dégageant des percées visuelles qui mettent en valeur la présence du canal.
Dans le contexte de l’îlot, le choix d’un plan pentagonal pour les bâtiments présente plusieurs avantages : en offrant une face de plus qu’un plot classique, cette forme, avec ses plis occasionnés sur la façade intérieure de l’îlot, augmente les possibilités d’appartements poly-orientés et riches en vues. En séquençant ainsi les façades, le projet redécoupe avantageusement les façades nord, évite de créer des vis-à-vis frontaux entre bâtiments et de présenter un long pan continu en contre-jour. Proche du cylindre, le pentagone est aussi plus compact qu’un plot à quatre faces. Pour la même surface de plancher, il présente un linéaire de façade réduit et une proportion d’ouvertures plus importante, pour une image architecturale plus qualitative.

Lieu
îlot J1, ZAC Écocité, rue de Paris, Bobigny (93)
Programme
193 logements neufs (30% sociaux, 70% accession), groupe scolaire, commerces et parking
Maîtrise d’ouvrage
Cogedim, Demathieu Bard Immobilier
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Sandrine Restoux chef de projet), Sylva Landscaping (paysagiste), Incet (fluides), Symoe (HQE), MOX (maîtrise d’œuvre d’exécution, Visa), Lehoux Phily Samaha (architecte du groupe scolaire)
Surfaces
13 600 m²
Coût
19,5 M€
Calendrier
en chantier. Concours 2015, livraison 1er trimestre 2019
Certifications
H&E 2012

Logements et crèche Rue de La Pompe

2015

Logement

Paris

Le programme se développe sur une grande parcelle occupée sur sa totalité par un garage. La difficulté de l’opération consiste à faire cohabiter sur le même site et avec une grande densité logements sociaux, logements en accession de haut standing et crèche associative. Sur rue, la limite de parcelle est caractérisée par un décroché qui nous permet d’exprimer en volumétrie deux bâtiments distincts, et donc d’alléger la perception du front bâti. Ce décroché engendre deux largeurs de rue inégales et génère des gabarits différents (1 niveau supplémentaire pour les logements en accession). Les obliques des gabarits permettent la création de terrasses sur les deux derniers niveaux de chaque bâtiment : à partir du R+4, les retraits successifs dégagent de généreuses terrasses au sud et à l’est.

Lieu
46-50, rue de la Pompe, Paris 16
Programme
construction de 80 logements (38 sociaux, 42 accession), d’une crèche associative et d’un parking
Maîtrise d’ouvrage
Sodéarif (LinkCity), Paris Habitat (logement social), LBO (investisseur)
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Nicolas Lombardi chef de projet), Philipe Niez (paysagiste), Innovation Fluides
Surfaces
7 000 m²
Coût
15 M€
Calendrier
livraison 2015
Matériaux
pierre, aluminium, verre feuilleté sans ossature
Certifications
BBC. H&E Profil A option. Plan Climat de la Ville de Paris

Logements et bureaux, Île de Nantes

2018

Mixte

Nantes

Boulevard de la Prairie au Duc, dans un quartier émergent de l’Île de Nantes, l’ensemble immobilier comprend trois immeubles, associés à un socle au rez-de-chaussée. Celui-ci comprend 6 commerces, un plateau de bureaux ouvert au sud et sur le cœur d’îlot, et les halls d’entrée desservant, en superstructure, les logements et bureaux. La toiture d’un des bâtiments est accessible, dotée d’un potager et de mobiliers d’extérieur vecteurs d’usages partagés pour ses habitants.
L’immeuble A culmine à R+11, comprend des commerces en RDC, puis 2 niveaux de bureaux et 9 niveaux de logements en accession. De nombreux balcons soignent les vues sur les chantiers navals proches et sur les bords de Loire plus lointains.
Le long du Boulevard de l’Estuaire, l’immeuble B (R+6) occupe une position privilégiée sur la parcelle, face aux voie ferrées bientôt transformées en « jardin métropolitain ». Son RDC généreusement vitré accueille des bureaux évolutifs adaptés aux démarches collaboratives et modes de travail innovants. Les 5 autres niveaux abritent des logements en accession. Les traitements atypiques de la toiture voûtée en cœur d’îlot et des façades (rythme régulier de poutres en béton élancées avec remplissage d’éléments vitrés) s’inspirent du langage des bâtiments industriels, en écho à l’histoire du lieu. De larges balcons s’ouvrent vers le jardin métropolitain.
Enfin l’immeuble de logements sociaux C (R+7) présente une volumétrie homogène, marquée par le rythme régulier des fenêtres qui traduisent sa logique de compacité. Côté Jardin, les balcons en saillie bénéficient d’une orientation privilégiée au sud.

Lieu
Bd de La Prairie au Duc, Nantes (44)
Programme
104 logements neufs, bureaux, commerces
Maîtrise d’ouvrage
Groupe Duval (bureaux et logements sociaux) ; BPD Marignan (logements en accession)
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Sandrine Restoux chef de projet), Egis (maîtrise d’œuvre d’exécution)
Surfaces
9 400 m² SDP (logements 7 150 m², bureaux 1 750 m², commerce 500 m²)
Coût
12 M€
Calendrier
concours 2015. Livraison 1er trimestre 2019
Matériaux
béton matricé lasuré et béton brut lasuré, balcons préfabriqués

Logements Charonne, Paris

2015

Logement

Paris

La parcelle proposée pour la construction des 11 logements présente une orientation nord-sud, une largeur de façade sud de 9 m sur rue, face à un square qui en dégage la perspective, un mitoyen élevé à l’est favorable à l’adossement, et à l’ouest, une cour ample et arborée. L’étude d’ensoleillement et la modélisation en volume de l’îlot nous font opter pour un bâtiment unique et compact. À l’ouest, nous le reculons de 2 m par rapport à la limite séparative pour ouvrir des baies capables d’apporter un éclairage naturel et une vue dégagée aux cuisines, salles de bain et entrées, ainsi qu’une seconde orientation aux séjours des appartements sur cour.
Une courette sépare les appartements sur rue de ceux sur cour. Elle permet de ventiler les pièces humides et d’éclairer les chambres sur rue. Prolonger le retrait de 2 m jusqu’à la rue nous permet enfin de créer une respiration du cœur d’îlot vers la rue et une continuité avec l’espace vert du square, une meilleure ventilation et un éclairement plus profond de la courette. L’épannelage progressif du volume bâti dictée par les gabarits anime les façades sur jardin et sur rue. Chaque décrochement est exploité pour créer autant de terrasses et de balcons.

Lieu
141 rue de Charonne, Paris 11
Programme
12 logements et 1 commerce
Maîtrise d’ouvrage
Elogie
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Marc Ordureau chef de projet), SRC (entreprise)
Surfaces
995 m²
Coût
2,39 M€
Calendrier
livraison 2015
Matériaux
ossature bois, bardage métallique et béton matricé, panneaux solaires thermiques
Certifications
BBC Effinergie, Habitat et Environnement, Cerqual profil A

Immeubles de bureaux Bingen

2015

Bureau

Paris

Cette restructuration donne un supplément d’âme au programme de bureaux. Le projet respecte l’histoire des immeubles existants et leur redonne les qualités urbaines souhaitées à l’origine de la construction, en les rendant plus fonctionnels, avec des circulations adaptées aux usages d’aujourd’hui et de demain. Nous choisissons de conserver l’hôtel particulier au n°5, de le réhabiliter et de le réaménager. Le n°7, qui présente peu d’intérêt patrimonial et dont les altimétries de plancher sont incompatibles avec une réunion fonctionnelle avec le n°9, est en partie démoli. Le bâtiment sur rue du n°9 est conservé. Ses ailes sur cour, mal connectées, sont démolies afin de libérer de l’espace en cœur d’îlot. Ces démolitions nous permettent de recréer une articulation des volumes sur la rue. La création d’une grande cour rectangulaire à cheval sur les trois parcelles offre une meilleure respiration vers le nord tout en marquant l’unité de l’ensemble autour d’un jardin. Enfin, les nouveaux noyaux de circulation sont conçus et placés de façon à libérer les espaces de travail, à optimiser les zones dédiées, à rationaliser les flux et à permettre une connexion entre les trois immeubles à différents niveaux.

Lieu
5, 7, 9, rue Jacques Bingen, Paris 17
Programme
restructuration et extension de trois immeubles de bureaux mitoyens
Maîtrise d’ouvrage
Emerige, La Mondiale
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Pascaline Gasc et Nicolas Lombardi chefs de projet), EVP (structure), C.T.H (fluides), Ideel (HQE), Atec (économie)
Surfaces
7 300 m² SHON
Coût
15 M€
Calendrier
livré en 2015
Matériaux
béton préfabriqué, béton fibré, bardage métallique
Certifications
BREEAM very good, NF Bâtiments tertiaires, Certivea

Immeuble mixte MA11, Nantes

2018

Mixte

Nantes

Au pied du pont Tabarly, l’immeuble visible de loin marque l’interface entre le quartier Malakoff, en pleine rénovation urbaine, le grand paysage de la Loire et l’Île de Nantes. Sa volumétrie et son traitement architectural s’adressent aussi au piéton et fonctionnent avec le quartier qui se développe à proximité immédiate.
Notre proposition consiste à croiser les usages en les répartissant dans la largeur du bâti. Une approche de la mixité programmatique qui révèle la dynamique du « nouveau Malakoff ». Un jeu de glissement entre les trois tranches qui composent l’ensemble permet d’adosser les programmes : 1 volume de logements au sud, 2 volumes de bureaux au nord. Ce parti-pris d’imbrication volumétrique augmente sensiblement les qualités du futur bâtiment tant sur le plan urbain et architectural que fonctionnel et environnemental. Il favorise l’orientation des logements, les vues sur la Loire, offre une majorité d’appartements multi-orientés et des loggias dans les angles.
Les façades régulières sont animées par des variations de la grille sous forme d’une alternance ponctuelle de trames simples et doubles. La préfabrication des éléments en béton souligne le soin apporté à ce traitement architectural.

Lieu
Boulevard de Berlin. ZAC Malakoff Centre. Nantes (44)
Programme
28 logements en accession, bureaux, commerce, parking
Maîtrise d’ouvrage
Linkcity Grand Ouest
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Barbara Clout chef de projet), MOX (maîtrise d’œuvre d’exécution, Visa), Bouygues Bâtiment Grand Ouest (entreprise)
Surfaces
6 000 m² SDP (logements 2 000 m², bureaux 4 000 m², commerce 250 m²)
Coût
9 M€
Calendrier
concours 2015. Début des travaux juillet 2017. Livraison 1er trimestre 2019
Matériaux
béton préfabriqué lasuré, châssis aluminium

IGH Tombe Issoire Paris

En cours

Bureau

Paris

Le projet de transformation de cet immeuble tertiaire de grande hauteur saisit l’occasion d’un désamiantage pour redéfinir ses programmes et usages. La façade du socle est mise à l’échelle du bâti. Elle s’étire en double hauteur à la manière d’un écran protecteur pour le jardin japonais extérieur qui s’insère à l’angle des deux voies. Le rez-de-chaussée a été entièrement repensé. L’entrée s’inscrit dans une logique de séquence fluide, dans le prolongement du parvis, au centre du bâtiment. L’accueil est connecté à une salle de réunion avec vue sur le jardin, et à un salon qui fait la transition entre intérieur et extérieur.
En plan, les surfaces de bureaux sont désormais des plateaux libres, flexibles et reconfigurables, développés autour d’un noyau central restructuré ; les paliers sont éclairés naturellement ; la CHC a été optimisée, passant de 150 à 50 m² par niveau ; la coursive périphérique permet d’intégrer des protections solaires intérieures et d’entretenir la façade sans nacelle. À R+2, une partie des surfaces prévues en bureaux classiques devient un espace de coworking attenant à la terrasse de plein pied. La terrasse du R+11 est également libérée et agrandie, avec vue à 360° sur les toits de Paris, grâce à l'optimisation de la technique.

Lieu
27-29, rue de la Tombe Issoire, Paris 14
Programme
restructuration d’un IGH de bureaux des années 1960
Maîtrise d’ouvrage
Assurances du Crédit Mutuel
AMO
Sedri
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Raoul Collados chef de projet), MOX (maîtrise d’œuvre d’exécution), EVP (structure), Bauraum (façade), Vpeas (économiste), Lamoureux acoustics (acoustique), Betec (Fluides), GNPS (préventionniste), Greenaffair (HQE et écologue)
Surfaces
11 150 m² SDP + 310 m² d'espaces extérieurs accessibles
Calendrier
faisabilité 2016, démarrage des travaux début 2019, livraison été 2020
Matériaux
béton préfabriqué blanc, verre émaillé, acier teinte bronze
Certifications
HQE Exceptionnel, BREEAM Very good

Hôtel à Amiens

2012

Équipement

Amiens

L’hôtel est par sa fonction et son architecture, le premier repère des voyageurs quittant la « Gare du Nord » par le sud. Le rez-de-chaussée, largement ouvert sur l’espace public, se veut le prolongement du parvis. Le corps principal érigé à R+5 prend la forme d’un grand voile de béton courbé et cintré sur les principaux angles afin d’adoucir la volumétrie et de faire écho aux courbes tendues des voies ferrées qui longent la place. Le béton blanc rend hommage à l’œuvre d’Auguste Perret : la gare, la place Alphonse Fiquet et la tour. Un dernier niveau d’attique traité en verre profilé et rétroéclairé souligne les courbes de la façade et renforce la présence du bâtiment la nuit, en référence aux enseignes lumineuses caractéristiques des quartiers de gares. La composition organique des ouvertures amplifie quant à elle la dynamique de la façade malgré la stricte régularité de sa trame structurelle et fonctionnelle.

Lieu
ZAC Gare Centre, Amiens (80)
Programme
hôtel de 108 chambres et restaurant
Maîtrise d’ouvrage
Sodéarif (LinkCity)
Surfaces
3 500 m²
Coût
5,5 M€ (hors aménagements)
Calendrier
livraison 2012
Certifications
NF Bâtiments tertiaires, THPE Cref -20%, Certivea

Hôtel Nazca

2005

Concours

Pérou

L’hôtel est une ligne élancée vers le ciel, un monument vertical dédié aux mystérieux pétroglyphes qui couvrent la plaine de Nazca. Deux poutres habitées suspendues à 100 m d’altitude abritent les vingt chambres, le restaurant panoramique et la réception. Ces poutres reposent sur trois colonnes contenant les circulations verticales, les panneaux photovoltaïques, les réservoirs et la centrale de traitement des eaux. L’une d’elle se prolonge jusqu’à 200 m pour permettre l’observation de l’ensemble du site. L’hôtel est préfabriqué à Lima et assemblé sur place en quelques semaines. C’est un géant fragile, à l’image des figures archéologiques qu’il enjambe. Son autosuffisance énergétique et son système constructif le rendent extensible et réversible. Économique et délébile, il s’adaptera toujours à l’avenir incertain du secteur touristique.

Lieu
Plaine de Nazca, Pérou
Programme
hôtel de 20 chambres, observatoire des pétroglyphes
Surfaces
2 000 m²
Calendrier
Concours d’idées Arquitectum 2005

Groupe scolaire à Lille

2010

Petite enfance

Lille

Lieu
Lille 59
Programme
déconstruction et reconstruction de l’école maternelle Wagner, de la cantine et réhabilitation de l’école élémentaire
Maîtrise d’ouvrage
Ville de Lille
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes, Aix Arkitekter (architecte associé Stockholm), Krach and Berlung paysagiste associé (Copenhague)
Surfaces
2 000 m² SHON, 2 500 m2 de VRD
Coût
6,5 M€
Calendrier
concours 2010 (projet finaliste)
Certifications
BBC

Greyfoot

2015

Bureau

Paris

Le territoire du projet rassemble des entités contradictoires dans leur fonctionnement mais qui participent à l’identité de ce morceau de ville. L’enjeu de notre proposition est de les fédérer pour aménager une cohérence urbaine. Le projet est envisagé sur un mode recto verso : un extérieur dense qui répond à l’environnement intense, à la ville de la voiture. Un « intérieur » protégé et accueillant, propice au confort d’usage et à la sociabilité urbaine, dans une variété d’espaces à l’air libre. L’enveloppe extérieure est caractérisée par la minéralité du marbre et la transparence du verre. Des débords de planchers de près de 1 m participent à la protection solaire et au nettoyage des façades sans recourir à des nacelles.

Lieu
Paris
Programme
immeuble tertiaire
Maîtrise d’ouvrage
Unibail
Surfaces
12 500 m² SHON
Coût
25 M€
Calendrier
concours 2015

Gare du Mesnil Amelot

2016

Équipement

Le Mesnil Amelot

Lieu
Le Mesnil Amelot 93
Programme
aménagement du métro automatique GPE ligne 17
Maîtrise d’ouvrage
Société du Grand Paris (SGP)
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes, Feichtinger Architectes, Kohn Pedersen Fox Associates SRA, Oger International (BET), Sepia GC (structure), Tisseyre+associés (acoustique)
Calendrier
concours restreint 2016 (projet non retenu)

Galerie des enfants

2010

Équipement

Paris

Le projet consiste à réaliser un espace d’exposition pour les enfants, un atelier pédagogique et un théâtre dans une grande salle de la Galerie de l’Évolution. Nous déposons l’intégralité des aménagements existants à l’exception des poutres transversales qui supportent la mezzanine, pour organiser un parcours d’exposition sur deux niveaux. Le théâtre et l’atelier pédagogique sont superposés à l’extrémité de la salle. Le théâtre est un espace fermé en rez-de-chaussée, intégralement vitré, que l’on peut occulter par un grand rideau périphérique. L’atelier pédagogique est ouvert en mezzanine sur le théâtre.

Lieu
36, rue Geoffroy Saint-Hilaire, Paris 5
Programme
espace pédagogique pour la Grande galerie de l’Évolution
Maîtrise d’ouvrage
Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN)
Équipe
Pascal Payeur (scénographe)
Surfaces
650 m² SHON
Coût
2,4 M€
Calendrier
Concours, projet lauréat, livraison 2010

Crèche et logements Rue des Annelets

2013

Équipement

Paris

Les trois éléments du programme (la crèche, les logements réhabilités et les logements neufs) sont traités différemment pour mieux s’inscrire dans l’hétérogénéité caractéristique de la rue des Annelets. Formant à la fois une « suite dépareillée » et une architecture de transition, chaque bâtiment associe formes et matériaux de façon distincte, à l’image de ce quartier situé au carrefour des anciens faubourgs et des grands ensembles modernes de la Place des Fêtes. Notre ensemble architectural est volontairement décomposé en une famille de volumes de dimensions, proportions et matériaux variés. L’empilement de volumes simples et colorés répond également aux besoins de repérage et d’apprentissage des jeunes enfants que la crèche abrite durant leur phase d’éveil. Nous avons aussi travaillé un paysage naturel autour d’un bâtiment sensible, changeant, témoin des saisons. Les terrasses et toitures plantées, les façades végétalisées, le jardin de la crèche et des logements.

Lieu
30-34, rue des Annelets, Paris 19
Programme
crèche municipale 47 berceaux, 11 logements dont 6 en réhabilitation
Maîtrise d’ouvrage
DFPE (crèche), SIEMP (logements)
Surfaces
1 700 m²
Coût
4 M€
Calendrier
livraison 2013
Certifications
Neuf : THPE 2005, H&E Profil A, Qualitel. Réhabilitation : Patrimoine H&E. Plan Climat de la Ville de Paris

Complexe tertiaire Place d’Italie

2014

Concours

Paris

Lieu
18-20, avenue de la Porte d’Italie, Paris 13
Programme
bureaux, hôtel, commerces, parking
Maîtrise d’ouvrage
Vinci Immobilier
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes, EVP (structure), Inex (fluide), Greenaffair (HQE), Lamoureux (acoustique), Atec (économie)
Surfaces
22 500 m²
Coût
37 M€
Calendrier
concours 2014 (projet non retenu)
Certifications
BREEAM very good (hôtel, bureaux)

Cinéma Étoile Lilas, Paris

2012

Équipement

Paris

L’Étoile Lilas est conçu comme un cinéma de ville (par opposition au multiplexe de centre commercial en périphérie) : vertical, en dialogue avec son environnement. Nous avons choisi de scinder le bâtiment en deux volumes (cinéma et commerces) pour rendre l’espace public du parvis indispensable au passage de l’un à l’autre : au nord, un volume haut et compact dans la continuité des gabarits élevés de l’avenue de la Porte des Lilas ; au sud, un volume plus bas qui dégage la perspective et qui s’articule avec les hauteurs plus faibles du Cirque Électrique.
Le hall d’entrée prolonge le parvis sous le volume des salles. Les trois salles de la superstructure sont suspendues au-dessus de cet espace piranésien, empilées en ordre croissant de capacité (pyramide inversée) pour libérer un espace décroissant dédié aux circulations. Quatre autres salles sont enfouies en infrastructure afin de libérer un maximum de surface de plein pied avec le parvis pour l’accueil et les commerces. La multiplication règlementaire des dégagements et circulations est exacerbée pour produire une multitude de scénarios de parcours d’accès et de sortie, chacun décomposé en séquences panoramiques qui cadrent autant de vues proches ou lointaines sur la ville.

Lieu
Place du Maquis du Vercors, Paris 20
Programme
Multiplexe 7 salles (1500 places), commerces
Maîtrise d’ouvrage
SAS Cinelilas
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Magali Lamoureux chef de projet), EVP (structure), Innovations fluides, Casso (SSI, PMR), Gandon (économie)
Surfaces
5 600 m² SHON (cinéma 4 800 m², commerces 800 m²)
Coût
8,5 M€ hors aménagement
Calendrier
Livraison 2012
Matériaux
béton
Certifications
projet pilote pour la création du référentiel Cinéma - Certivea

Cinéma à Fontainebleau

2013

Équipement

Fontainebleau

Lieu
rue Maréchal de Villars, Fontainebleau 77
Programme
cinéma 6 salles (1 200 fauteuils), commerces, plaine de jeux
Maîtrise d’ouvrage
SAEM Butte Monceau
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes, EVP (structure), Innovation Fluides, Peutz (acoustique), Atec (économie)
Surfaces
5 000 m²
Coût
7,2 M€
Calendrier
concours 2013 (projet non retenu)
Certifications
RT 2012

Cinéma Bassins à Flot, Bordeaux

2018

Équipement

Bordeaux

Le cinéma s’étend entre le quai et la rue Lucien Faure sur deux îlots d’environ 80 m de long par 45 m de large, séparés par une sente piétonne couverte. Son entrée fait face à la nouvelle place du Pertuis. Depuis le hall jusqu’aux salles, l’équipement est largement ouvert sur la ville. La longue circulation du premier étage, conçue comme une rue intérieure, offre des séquences de vues sur Bordeaux, sur l’eau des Bassins à flot, et participe à l’animation urbaine des façades ; les sorties de salles réparties sur l’ensemble de l’îlot ou encore la destination commerciale du RDC participent à cette recherche de dialogue entre le nouveau cinéma et son environnement. La forme, le jeu des toitures et l’organisation du bâtiment exploitent les atouts du site pour augmenter sa qualité d’usage et son bilan énergétique. Les surfaces vitrées et les systèmes de protections solaires sont adaptés à leur orientation pour optimiser le confort thermique, acoustique et visuel. L’aménagement de jardins extérieurs en surplomb du quai permet d’apporter de la lumière naturelle au centre du bâtiment, tout en créant des respirations végétales pour les occupants autant que pour les piétons qui parcourent les quais.

Lieu
Bassins à Flots, Bordeaux (33)
Programme
multiplexe 13 salles (2 400 fauteuils), commerces
Maîtrise d’ouvrage
Pitch Promotion, Fayat Immobilier
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Renaud Pinet chef de projet), Ingerop (TCE)
Surfaces
12 000 m²
Calendrier
en chantier, livraison 2019
Matériaux
verre, charpente métallique, béton lasuré (salles), bac acier (toiture)

Caserne de gendarmerie et logements

2010

Équipement

Bresles

Lieu
Bresles 60
Programme
construction d’une caserne de gendarmerie et 30 logements
Maîtrise d’ouvrage
Société d’aménagement de l’Oise
Surfaces
2 500 m²
Coût
5,8 M€
Calendrier
concours 2010 (projet non retenu)

Campus tertiaire, Gentilly

2018

Bureau

Gentilly

Le site s’inscrit dans la pente très marquée de la Vallée de la Bièvre, entre le Kremlin Bicêtre, l’autoroute A6B, le centre-ville de Gentilly et le jardin Pablo Picasso. L’idée d’une géographie spécifique est au cœur de ce projet de bureaux, qui la révèle en créant des transparences et des percées visuelles dynamiques. L’ensemble est structuré en trois vallons nord-sud qui permettent l’organisation des différents bâtiments et fonctions dans le sens de la pente, suivant une composition en peigne. Le dénivelé de 11 mètres implique la création d’un hall principal-à RDC haut, de plain-pied rue Pascal et d’un RDC bas rue du Président Allende, 4niveaux plus bas.
Unitaire dans son expression architecturale et sa clarté volumétrique, le projet est néanmoins caractérisé par la segmentation des bâtiments en plots, et par la variété de ces plots qui le composent, distincts par leur trame (1,35 ou 2,70 m), leur couleur et leur hauteur (R+1 à R+7), et qui semblent glisser les uns contre les autres. De multiples passages transversaux sont possibles selon les étages : par les vallons et les agoras (en sous-sol et RDC), par les larges terrasses plantées aux 1er, 2e et 3e niveaux, ou encore par des passerelles (aux 3e, 4e et 5e niveaux).

Lieu
Rue du Président Allende, Gentilly 94
Programme
bureaux, RIE, commerces, amphithéâtre, crèche salle de sport, parking 440 places, parking 170 vélos
Maîtrise d’ouvrage
Scor
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Clément Bertin et Alberto Sacca chefs de projet), Alain Barthe (architecte associé), Philippe Niez (paysagiste), EVP (structure), Egis (fluides, VRD, BIM manager), Elioth (façades), Lasa (acoustique), C Ingénierie (BET ascenseurs), Quassi (préventionniste), Michel Gaury (cuisiniste), GV Ingénierie (économiste), Batir Conseil (BET, AMO certifications environnementales)
Surfaces
40 000 m²
Calendrier
en études. Concours 2016 projet lauréat
Matériaux
voiles béton percés (structure), béton préfabriqué teinté dans la masse et verre (façade), châssis bois et aluminium
Certifications
E+ C- (E2 C1), RT 2012 -40%, HQE 2015 excellent, BREEAM excellent, WELL Silver

Campus Orange Lyon Part-Dieu

2018

Campus

Lyon

Le nouveau siège régional d’Orange, extension-transformation du central téléphonique Lacassagne, valorise le bâtiment industriel et redonne une cohérence urbaine à l’îlot, en décomposant le projet en deux volumes « pliés » qui viennent envelopper l’existant. Notre parti-pris à l’échelle du quartier consiste à créer de grandes continuités et une « facilité des sols » pour réduire les symptômes associés à la multiplication des opérations et à la sur-diversification de natures et de textures. Les nouveaux édifices trouvent une harmonie dans la trame homogène des façades (écho au bâtiment existant) et les pans coupés qui sculptent les volumes en dégageant de larges terrasses végétalisées pour les niveaux de bureaux. Le principe de toiture rampante a le double avantage de cadrer l’existant pour le valoriser, et de dégager des vues vers et depuis les logements situés à proximité. L’extension sud sculpte le bâtiment industriel du central technique par ses lignes brisées, le révélant dans sa dimension patrimoniale. La façade en aluminium laqué, teinté terre cuite, rappelle celle du central, visible derrière son exosquelette en béton.
L’ensemble forme un volume singulier et un repère fort pour marquer l’entrée du quartier de la Part-Dieu.

Lieu
Rue Flandin, La Part-Dieu, Lyon (69)
Programme
bureaux, RIE, showroom, parking
Maîtrise d’ouvrage
Pitch Promotion (promoteur), Orange (utilisateur)
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Thomas Bosi chef de projet), Hubert Godet (architecte associé), Bassinet Turquin (paysagiste associé), MOX (visa), R.B.S (structure), Arcora (façades), Auberger-Favre (fluides), Iliade (économie, HQE), Builders & Partners (coordination des études)
Surfaces
24 000 m² SHON
Coût
44 M€
Calendrier
Concours 2014, livraison 2018
Matériaux
acier (structure), revêtement alu-zinc galvanisé teinté
Certifications
Effinergie +, NF Bâtiments tertiaires neuf niveau Excellent

Campus Cheikh Anta Diop, Dakar

2016

Campus

Dakar

Symbole d’excellence en Afrique de l’Ouest, l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) est une référence au-delà des frontières du continent. Les 27 nouveaux bâtiments destinés au logement de 10 700 étudiants et étudiantes sont répartis sur trois sites (UCAD, Cité Claudel et École supérieure Polytechnique, ESP). La qualité des espaces intérieurs et le confort thermique ont guidé la conception : choix raisonné des matériaux, ventilation naturelle, équilibre entre protection solaire et apport suffisant de lumière naturelle, canalisation du vent, etc. La morphologie des bâtiments révèle cette approche bioclimatique et respecte l’urbanisation actuelle (hauteur limitée) ; au centre de chacun, coursives et passerelles créent des espaces conviviaux.

Les rez-de-chaussée actifs sont aménagés en espaces collectifs (laverie, salle d’étude, salles télé, locaux associatif, cuisines) et des commerces destinés aux étudiants. Le Campus est ouvert sur la ville, grâce à la création de nouveaux accès, de placettes publiques et d’espaces verts. Les façades, définies par la présence de la trame régulière des chambres, sont animées et identifiées par les motifs des moucharabiehs (protection solaire et intimité) différents. Ceux-ci ont été dessinés en collaboration avec l’artiste sénégalais Alun Be, auteur des mosaïques de briques qui orneront les murs pignons sur le thème des enseignements de l’UCAD.

Lieu
Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal
Programme
logements étudiants, commerces
Maître d’ouvrage promoteur
Amsa Realty SA
Maître d’ouvrage délégué
Redman
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Davide Galli et Sara Impera chefs de projet), EVP (structure), Elioth (ingénierie environnementale et climatique), Solutech (fluides), SC Afrique (VRD), Hydroconcept (fluides), Vpeas (économie), Philippe Niez (paysagiste), Alun Be (artiste)
Surfaces
120 000 m² SHON
Coût
25 M€
Calendrier
livraison fin 2019
Matériaux
brique
Certifications
HQE. Projet pilote pour l’évolution du référentiel en zones climatiques hors de France

Bureaux, Aubervilliers

2018

Bureau

Aubervilliers

Cet immeuble tertiaire joue un rôle important dans la mutation du quartier de la ZAC Nozal-Front Populaire. Il borde la rue du Pilier qui a vocation à devenir un axe urbain de premier plan en tant que chemin le plus court entre la nouvelle place du Front Populaire et le Canal de l’Ourcq.
Notre projet concilie les besoins fonctionnels d’un immeuble tertiaire « en blanc » (compacité, sécabilité, homogénéité typologique avec une épaisseur de 18 m constante, étages équivalents, etc.) et la division volumétrique introduisant une forme de relief, de rythme propice à une meilleure intégration urbaine et paysagère. Le volume compact est en effet subdivisé en quatre parties articulées par de légères translations et rotations. Ces variations donnent une lecture séquencée des façades tout en maintenant une unité fonctionnelle à partir du 2ème niveau.
À rez-de-chaussée, le porche offre une transparence sur le jardin intérieur et rend la salle de sport, accessible au public, tout à fait indépendante. La visibilité de ce dernier est soutenue par le dégagement d’une seconde façade.

Lieu
Rue du Pilier, ZAC Nozal-Front Populaire, Aubervilliers 93
Programme
bureaux, salle de sport
Maîtrise d’ouvrage
Nessus
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Arnaud Neveu chef de projet), Atelier Roberta (paysagiste), MOX (visa), Terrell (BET TCE), Cbre (AMO), Acoustique & Conseil (acoustique), Sinteo (environnement), Omega Alliance (démolition dépollution)
Surfaces
Bureaux 8 100 m², salle de sport 600 m²
Calendrier
chantier en cours, livraison décembre 2019
Matériaux
béton architectonique, verre, acier et aluminium (menuiseries)
Certifications
HQE (référentiel 2015) niveau Excellent, BBC Effinergie 2017, Breeam (New construction 2016) very good, Well Core and Shell niveau Gold

Bureaux à Boulogne-Billancourt

2012

Bureau

Boulogne-Billancourt

Lieu
ZAC Seguin Rives de Seine, Lot Y, Boulogne-Billancourt 92
Programme
bureaux, showroom, RIE et parkings
Maîtrise d’ouvrage
Kaufman & Broad
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes, EVP (structure), VS-A (façades), RFR Elements (HQE), Atec (économie)
Surfaces
9 300 m²
Coût
18 M€
Calendrier
concours 2012 (projet finaliste)
Certifications
NF Bâtiments tertiaires, BBC, Certivea

Bureaux ZAC Masséna

2010

Bureau

Paris

Lieu
ZAC Paris Rive Gauche Masséna, lot M5B3, Paris 13
Programme
bureaux, commerces et parkings
Maîtrise d’ouvrage
Ogic, Sogelym Dixence
Surfaces
6 130 m²
Coût
14 M€
Calendrier
concours 2010 (projet non retenu)
Certifications
NF Bâtiments tertiaires, BBC, Certivea

Bureaux Strato, Paris

2013

Bureau

Paris

Le bâtiment est glissé entre la ville et les voies ferrées. Au sud, face aux logements et au boulevard Pereire, la volumétrie est décomposée en strates horizontales de hauteur d’étage. Ses retraits et saillies marquent l’horizontalité, accentuent la perspective sur la nouvelle voie et atténuent le caractère tertiaire des façades.
A l’est, le découpage crénelé de la pointe donne au bâtiment une identité forte. Le retrait permet d’ouvrir la perspective sur les voies ferrées depuis le boulevard. Un jardin en terrasse, planté de graminées, fait écho à la végétation proliférante et sauvage des parterres des voies en contrebas.
Le système constructif des différentes façades s’adapte aux contraintes structurelles, acoustiques et thermiques spécifiques à chacune d’elles : au sud et à l’ouest, un parement de type béton fibré de faible épaisseur donne à la façade une noblesse minérale face au boulevard, et forme avec le cadre en ossature bois un complexe mince à hautes performances acoustiques et thermiques. Au nord-est, face aux voies ferrées, les panneaux préfabriqués en béton permettent d’atteindre l’affaiblissement phonique de 45 dB. Un bardage métallique de différentes teintes et brillances décompose la très longue façade en un empilement d’éléments de dimensions comparables à celles d’un wagon de voyageurs.

Lieu
Bd Péreire, Paris 17
Programme
siège social de Klésia (bureaux et parking souterrain)
Maîtrise d’ouvrage
Sodearif (LinkCity) / SNEF
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Thomas Mennesson chef de projet), Sfica (maîtrise d’œuvre d’exécution), Ceba (structure), C.T.H (fluides), Arcora (façades), Elan (HQE)
Surfaces
12 500 m² SHON
Coût
29 M€
Calendrier
livré en 2013
Matériaux
façades ossature bois, béton préfabriqué, béton fibré, bardage métallique
Certifications
Cep < 50 kWh/m2SHON. BBC. BREEAM very good. NF Bâtiments tertiaires

Bureaux rue de Bercy

En cours

Bureau

Paris 12

Réhabiliter 12 000 m² de bureaux est un parti-pris de développement durable. En étudiant l’existant de manière approfondie, nous pouvons donner une nouvelle vie au bâtiment, l’améliorer, en économisant de l’énergie grise et en réduisant les déchets de chantier. Dans l’existant, le rez-de-chaussée, occupé par un parc de stationnement de l’AccorHôtels Arena, tournait le dos la place Bernstein et au parc. Notre projet rouvre ce bâtiment coupé de son environnement. La façade était massive : le biais des trumeaux les affine et la trame s’élargit dans la hauteur grâce au sciage des allèges pour augmenter le clair de vitrage et élancer le bâtiment.
Sur la rue de Bercy, l’entrée et le hall sont conservés mais le parking est réduit à une poche centrale ceinturée de commerces ouverts sur l’extérieur. Au cœur du bâti, un atrium est créé à la place du socle (R+1) démoli. Exposé à la lumière naturelle, au-dessus du niveau de parking, il accueille le hall en double hauteur, les accès aux étages et un petit jardin d’ornement. Chaque étage comprend un grand plateau de bureau facilement reconfigurable.
Sur la toiture du restaurant du RDC, nous profitons du PLU pour créer une serre agricole de huit niveaux.

Lieu
61-69, rue de Bercy, Paris 12
Programme
bureaux, serre agricole, commerces, restaurant, parking 24 places
Maîtrise d’ouvrage
Axa
Maître d’ouvrage délégué
Redman
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes (Thomas Mennesson chef de projet), MOX (maîtrise d’œuvre d’exécution), Alto (HQE), EVP (structure), Katene (fluides), Acef (façades), Meta (acoustique), Mugo (paysagiste), CC Ingénierie (ascenseur), Conceptions Nouvelles (cuisines), Softroom (décoration), Dal (économie), Vpeas (prescripteur), Csd Faces (SSI), Qualiconsult (Contrôleur technique et SPS)
Surfaces
15 250 m² (bureaux 14 000 m², commerces 500 m², restaurant 500 m², serre agricole 250 m²)
Coût
31,6 M€
Calendrier
Faisabilité fin 2015, études 2016-2017, chantier 2018-2020
Matériaux
céramique émaillée, cassette composite
Certifications
HQE, BREEAM, WiredScore

Bureaux et hôtel Pullman Rive Gauche

2013

Bureau

Paris 15

Lieu
Paris 15
Programme
bureaux, hôtel et commerces
Maîtrise d’ouvrage
Bouygues Immobilier
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes, TVK
Surfaces
45 000 m²
Coût
90 M€
Calendrier
concours 2013 (projet finaliste)
Certifications
RT 2012

Appartement LN

2004

Logement

Paris

Comment aménager un appartement, un bureau, un studio pour hôte de passage et un lieu d’exposition pour une collection d’art contemporain dans 165 m² ? Nous avons effectué une recherche sur une typologie dynamique capable d’optimiser surface et volume par rapport à la complexité du programme. Espaces et usages sont travaillés par superposition et permutation plutôt que fragmentation et répartition. Un espace ouvert et continu s’enroule autour d’un noyau technique, prisme d’articulation entre l’existant et l’extension, entre le sombre et le lumineux, le collectif et l’intime. Trois grandes cloisons coulissantes et deux pivotantes permettent de rediviser l’espace autour de ce noyau pour produire autant de configurations adaptées aux différentes activités professionnelles et privées. En configuration open space, ces cloisons mobiles occultent rangements et équipements, neutralisent fonctionnellement et visuellement chaque partie du programme pour recréer un espace vierge unitaire.

Lieu
Paris
Programme
appartement, bureau et studio
Maîtrise d’ouvrage
privé
Surfaces
165 m²
Calendrier
2004

Appartement G

2005

Logement

Paris

La recherche d’une méthodologie de travail spécifique nous a permis d’associer en amont la décoratrice et les architectes dont les écritures sont très différentes. Les clients souhaitaient en effet faire cohabiter deux ambiances : la vie de château, dans un style classique, et la vie urbaine dans une architecture contemporaine épurée. Pour éviter le cadavre exquis et trouver une cohérence dans cette association de maîtrises d’œuvre et de styles, nous avons focalisé notre intervention dans le cœur de l’appartement, en y intégrant toute la partie fonctionnelle et technique du programme, tandis que la décoratrice traitait l’enveloppe intérieure, le revers de la façade. Il en résulte des espaces polarisés, avec une face contemporaine abstraite côté ville (laque blanche brillante) et une face traditionnelle ornementée (lambris du 18ème, grands rideaux) coté parc. Entre ces deux univers se déploie une collection d’art contemporain.

Lieu
Paris
Programme
réhabilitation lourde d’un appartement
Maîtrise d’ouvrage
privé
Équipe
Sylvie Nègre (décoratrice)
Surfaces
350 m²
Calendrier
2005

42 logements à Épinay

2014

Logement

Épinay-sur-Seine

Lieu
îlot Le Peigne, av de Lattre de Tassigny, Epinay-sur-Seine 93
Programme
42 logements neufs, commerce et parking
Maîtrise d’ouvrage
DCF pour la Foncière Logement
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes, Atec (économie), At3e (thermique)
Surfaces
3 700 m² SDP
Coût
7,1 M€
Calendrier
concours 2014 (non retenu)
Certifications
H&E profil A Qualitel, RT 2012

38 logements neufs Sartrouville 78

2011

Logement

Sartrouville

Le projet s’inscrit dans le cadre d’une grande opération de rénovation urbaine du quartier des Quatre Chemins. Nous créons un front de rue urbain et décomposons le bâti en trois plots pour ouvrir des perspectives sur le cœur d’îlot et le l’équipement situé à l’arrière de la parcelle. L’idée est de donner aux trois plots l’image de plusieurs bâtiments juxtaposés de formes ordinaires et variées tels qu’on pourrait les trouver quelques rues plus bas dans le centre-ville : toitures à deux pentes, attiques, bâtiments en brique, bâtiments enduits... La séquence architecturale ainsi créée le long de la rue rompt la monotonie du bâti existant particulièrement uniforme (une seule barre de hauteur constante côté ouest de la rue). Elle modifie l’échelle de la rue en ramenant une forme de domesticité qui faisait défaut. Enfin, les parkings aériens représentant en proportion un espace important, nous choisissons de les dissimuler en les intégrants au plan du rez-de-chaussée : coté nord sous le bâtiment, coté sud sous les terrasses.

Lieu
Les Quatre Chemins, Sartrouville (78)
Programme
38 logements neufs « Plus CD », parking en aérien 38 places
Maîtrise d’ouvrage
Batigere IDF
Équipe
LGX (BET TCE)
Surfaces
3 115 m²
Coût
4,2 M€
Calendrier
livraison 2011
Matériaux
brique, béton
Certifications
H&E Profil A, HPE 2005 Cref -20%, Qualitel

30 logements à Clichy

2013

Logement

Clichy

Lieu
Rue Chance Milly, Clichy 92
Programme
construction de 30 logements neufs en accession
Maîtrise d’ouvrage
Crédit Agricole Immobilier
Équipe
Hardel Le Bihan Architectes
Surfaces
3 150 m²
Coût
4,2 M€
Calendrier
concours 2013 (non retenu)
Certifications
RT2012

250 logements à Palaiseau

2016

Logement

Palaiseau

Le nouveau quartier est greffé en « fondu enchaîné » avec les quartiers alentours : une nouvelle forme urbaine hybride entre le bois habité et l’éco-quartier, un quartier résidentiel qui aille de pair avec la composition libre d’un morceau de ville contemporain et durable. La perméabilité aux typologies environnantes a volontairement influencé la forme de notre bâti, ses orientations, ses masses et ses géométries. La variété des typologies (individuel, intermédiaire et collectif) et des écritures architecturales (trois équipes d’architectes associées) participe stratégiquement de cette recherche d’hétérogénéité. Il ne s’agissait pas de dessiner un « grand ensemble » autonome et exogène de 250 logements, mais bien de proposer un quartier aux ambiances variées, intégré à son voisinage et jouant de ses mimétismes, de ses ruptures d’échelles, de ses gabarits, pour créer un sentiment de déjà-là. La situation géographique exceptionnelle du site, à moins d’un kilomètre d’un pôle de transport régional majeur et à proximité d’un centre commercial nous a incité à favoriser les modes de déplacement doux dans un espace public partagé propice à la rencontre, où la place de la voiture est étudiée, confinée dans des parkings fonctionnels.

Lieu
Avenue des Alliés, Palaiseau (91)
Programme
construction de 250 logements sociaux, accession et individuels
Maîtrise d’ouvrage
Immobilière 3F
Équipe
Gaëtan Le Penhuel (architecte mandataire), O-S Architecte (architecte associé). CET Ingénierie (BET TCE), RFR Elements (HQE), Sylva Landscaping (paysagiste)
Surfaces
25 000 m²
Coût
31 M€
Calendrier
livraison 2016
Matériaux
béton, bois et métal laqué (menuiseries), isolation par l’extérieur
Certifications
H&E Profil A. RT 2012. Label BBC

132 logements à Chevilly-Larue

2016

Logement

Chevilly-Larue

Lieu
Zac Triangle des Meuniers, Chevilly Larue (94)
Programme
132 logements neufs en accession
Maîtrise d’ouvrage
Nexity
Équipe
en association avec Raphaël Gabrion architecte
Surfaces
8 165 m²
Calendrier
concours 2016, projet non retenu
Certifications
RT 2012